RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN

La démocratie est une façon civique de confronter nos idées dans le respect mutuel.

  • Accueil
  • > Archives pour février 2011
Archive pour février, 2011


MERCI POUR VOS SYMPATHIES

24 février, 2011
Liens | Pas de réponses »

 par Pratt Memnon

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme une femme éprouvée, une ouvrière qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité (2 Timothée 2, 15). 

manninie01.jpgLes familles Guillet et Memnon remercient très affectueusement et très sincèrement tous ceux qui, par leur présence, leurs fleurs, leurs pensées et leurs écrits réconfortants, ont tenu à témoigner leur soutien, leur amitié ou leur affection à l’occasion du décès de la très regrettée Mme Hélène Guillet Memnon.

Par vos nombreuses marques de sympathies, vous avez été d’un très grand réconfort dans ces moments douloureux. Que Dieu vous bénisse! 

_______________________________________________________________________________

AU REVOIR, MAMAN

par Pratt Memnon

« Je ne veux pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres qui n’ont pas d’espérance… Dieu les prendra avec lui. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Retenez ce que je viens de dire et réconfortez-vous les uns les autres. » (St-Paul 4, 13-18)

picture0021.jpgChers Parents et Amis éplorés, Mesdames et Messieurs,

Lorsqu’une maman que l’on aime nous quitte, l’on ne peut s’empêcher de se laisser torturer par d’agaçantes questions. Pourquoi maintenant? Car il est toujours trop tôt de voir partir sa maman. Pourquoi elle? Car on espère toujours ne pas avoir à vivre ces moments. Qu’est-ce qu’on va faire maintenant? Car elle a toujours été le principal « mur porteur » de la maison familiale. Pourtant, cette maman de trois garçons, née le 12 janvier 1933 et mariée à Rosny Memnon le 25 février 1953, cette couturière talentueuse qui a habillé plusieurs générations de Nord-Louisiennes est partie le 6 février dernier et avec son départ c’est tout un pan de notre histoire de famille qui s’est effondré. Ma maman avait tout reçu de la vie : un courage extraordinaire et une vitalité exceptionnelle, une intelligence redoutable et une force de caractère remarquable, un cœur simple et généreux, une fière allure et une grande beauté. Mais au-delà de tout cela, elle avait surtout la joie rayonnante d’une maman fière de ses garçons.

(suite…)

palabre |
Services d’intérêt économiq... |
Le Blog-Notes d'Yves Baumul... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actualites politiques natio...
| sans violence et sans haine
| Changer Amiens